arreter de fumer

Bonjour à tous les lecteurs de la Cij’,

Je m’appelle Sandra, j’ai arrêté de fumer en 2019 après 10 ans. Je vous livre mes sensations et ma façon d’utiliser la Cij’ pour que, je l’espère, vous puissiez également arrêter.

Quand j’ai arrêté de fumer, je ne voulais pas remplacer la cigarette par la version électronique. Je crains en effet que celle-ci ne soit pas tout à fait sans risque pour la santé. J’ai utilisé des substituts nicotiniques ce qui m’a permis de ne plus ressentir de manque physique de la cigarette, mais la gestuelle me manquait, surtout quand j’étais entourée de collègues ou d’amis fumeurs.

La Cij m’a permis dans les moments de convivialité de remplacer la gestuelle

Elle satisfait mon besoin d’oralité en particulier lors d’un café ou d’un apéritif partagé entre amis. Elle évite notamment de me jeter sur les gâteaux (apéros). Je l’utilise aussi parfois dans la voiture ou pendant  les réunions. J’ai l’impression que cela renforce mon attention.

J’apprécie la sensation assez proche, lorsque je la pince fortement à la base, de tirer sur une cigarette industrielle. Cela me procure les même sensations musculaires de détente au niveau des muscles de la bouche et de la mâchoire que lorsque j’étais fumeuse, mais sans la combustion (ouf!). Son goût, (j’apprécie la menthe avec laquelle j’ai découvert la Cij’, mais je préfère encore la bergamote) est léger et subtil. je trouve qu’il accompagne parfaitement toutes les boissons chaudes ou froides.

Je l’utilise donc en pinçant entre mes doigts la base de la Cij’ et j’aspire jusqu’à le gout des huiles essentielles ait quasiment disparu (10 à 15 bouffées pour moi) puis je la grignote, la mâchouille, petit à petit en l’humidifiant avec ma salive. Une Cij’ me dure en moyenne de 25 à 30 min. J’apprécie ce produit. Le conditionnement par 4 permet de me limiter à 4 Cij par jour ce qui est largement suffisant.

Sandra, utilisatrice de la Cij’.

You must be logged in to post a comment.