covid 19 et fumeurs risques

Les 100 mètres carrés de surface pulmonaire disposent naturellement de mécanismes efficaces pour se défendre contre les infections bactériennes et virales.

Un processus majeur d’affaiblissement de ses défenses passe par l’inhalation des particules fines. Ces particules de petite taille, inférieures à 2,5 micromètres, pénètrent très loin dans les poumons au contact des alvéoles pulmonaires et perturbent les échanges d’oxygène en créant des stress oxydatifs sur les cellules et des réactions inflammatoires inappropriées.

La fumée de tabac, les vapeurs de cigarettes électroniques, contiennent des particules fines qui viennent ajouter leurs méfaits aux particules fines déjà présentes dans l’air à cause de la pollution.  Hélas, la densité de particules fines des fumées de tabac et des vapeurs de cigarettes électroniques est bien supérieure aux pollutions atmosphériques !

Les particules fines dégagées par la combustion de trois cigarettes était dix fois supérieure au nombre de particules fines d’un moteur diesel

Pour exemple, une expérience italienne de mesure des particules fines, dans un garage, a montré que les particules fines dégagées par la combustion de trois cigarettes était dix fois supérieure au nombre de particules fines mesurées après 30 minutes de ralenti d’un moteur diesel dans ce même garage.

Les villes italiennes les plus touchées par le coronavirus, avec des taux de mortalité élevés, Turin, Milan, Naples, correspondent aux villes signalées par l’OMS comme ayant des taux de pollution particules fines les plus élevés, respectivement 39,37, et 35 microgrammes par  mètre cube en moyenne annuelle, alors  que les normes OMS, préconisent des taux inférieurs à 10 microgrammes par mètre cube.

De grâce, Mesdames et Messieurs les fumeurs et vapoteurs, n’ajoutez pas de particules fines dans vos poumons, vous prenez le risque de faire une forme grave de covid 19. De plus, le tabagisme est lié à une expression plus élevée de l’ACE2 qui est le récepteur du SARS-COV2 responsable de l’infection covid 19.

Le tabagisme est responsable de pathologies respiratoires chroniques, de pathologies cardiaques et diabétiques qui favorisent les formes graves de covid 19. Le tabagisme favorise l’immunodépression laissant ainsi le champ libre à une infection virale sévère. Selon les premières études chinoises réalisées au mois de mars 2020 un fumeur à 2,23 % plus de risque de contracter une forme sévère de Covid 19.

Nous vous aidons en mettant GRATUITEMENT à votre disposition un livre à télécharger pour (ré)-apprendre à respirer et pour stimuler vos poumons. Cette méthode est très facile à utiliser en période de confinement. Ces exercices respiratoires sont simples et efficaces.

La pratique régulière, plusieurs fois par jour vous est vivement recommandée !

 

La Cij' peut-elle avoir un effet de prévention contre les infections virales ?
Messieurs les buralistes, ne vous inquiétez pas...

You must be logged in to post a comment.